Intelligence émotionnelle : Comment faites-vous pour développer votre conscience de soi ?

intelligence émotionnelle
L’intelligence émotionnelle commence par la prise de conscience de nos propres émotions...
intelligence émotionnelle
intelligence émotionnelle
L’intelligence émotionnelle commence par la prise de conscience de nos propres émotions...

Dans un monde où le capital humain reprend toute sa place et où les nouvelles générations bouleversent les habitudes, le leader n’a pas d’autre choix que d’apprendre le langage émotionnel. Or, l’intelligence émotionnelle commence par la prise de conscience de nos propres émotions, et donc de la conscience de soi.

Intelligence émotionnelle : les quatre niveaux de la conscience de soi

Nous avons quatre niveaux de conscience de soi selon l’intelligence émotionnelle :

  • Engourdie : on ne sent rien, on ne capte rien ;
  • Somatique : lorsque la douleur intervient, les tensions corporelles, les maladies ;
  • Diffuse : assez chaotique. Nous avons du mal à discerner ce qui se passe et à donner un nom à nos émotions ;
  • Lucide : nous sommes capables de mettre des mots sur notre vécu, identifier nos pensées, croyances et émotion avec clarté. Aussi, avoir une bonne lecture de nos tensions corporelle et les comprendre.

Que signifient ces niveaux selon l’intelligence émotionnelle ?

Atteindre cette conscience lucide, apprendre ce langage de l’intelligence émotionnelle, c’est être capable de mieux nommer ce qui se passe à l’intérieur de notre corps. C’est rentrer dans une forme de réconciliation avec notre corps.

Comment développer la conscience de soi avec l’intelligence émotionnelle ?

intelligence émotionnellePédagogiquement, l’utilisation des 5 sens est souvent reprise dans les techniques qui permettent l’accès au langage de l’intelligence émotionnelle, en accord avec la nature même de l’émotion qui s’exprime.

Pour renforcer la conscience de soi, il nous faut des outils spécifiques qui utilisent à la fois le corps, la sensorialité, mais surtout, une bonne compréhension des mécanismes de défense du cerveau.

Parce que lorsque l’émotion gronde face à une situation difficile, nous avons le choix entre nous faire emporter par l’émotion, en sortir le plus vite possible ou encore explorer cette émotion et lui permettre de s’exprimer…

Comment l’intelligence émotionnelle nous permettra :

D’explorer l’émotion ?

La façon la plus directe consiste à sortir de nos automatismes défensifs, sortir de notre identification au problème. Savoir prendre du recul pour redevenir lucide…

intelligence émotionnellePour obtenir lucidité et clarté sur soi lorsque l’émotion est là, nous devons « être avec ce qui se passe sans essayer de le modifier l’expérience ». Nous pourrions dire « être dans une dynamique de lâcher-prise par rapport à ce qui se passe ». Pour cela, il faut « faire nécessairement confiance à l’intelligence émotionnelle active à l’intérieur de nous ».

Il s’agit d’un travail d’observation de nos sensations corporelles pour être conscient de tout ce qui se joue, tous les mouvements qui se déroulent, sans essayer de modifier ou rectifier, mais être dans le mouvement, accompagner ce qui se passe.

C’est très proche du concept taoïste Wuwei, pouvant être traduit par « non-agir » ou « non-intervention », qui désigne ou plutôt suggère une attitude de réceptivité et de disponibilité , qui n’est pas la passivité ou l’inaction, mais un agir dans le lâcher prise.

Et si nous faisons la comparaison avec l’aïkido, rester dans le non-agir par rapport aux mouvements qui se passent à l’intérieur de soi tout en utilisant ce mouvement pour prendre conscience du langage de nos émotions et les transcender, les dépasser ?

De maîtriser l’émotion ?

intelligence émotionnelleIl ne s’agit pas de maîtriser l’émotion, mais de maîtriser nos automatismes de contrôle et d’évaluation pour rester dans la fluidité du « non-agir », pour donner un espace au « laisser être ».

Parce qu’en laissant ce mouvement intérieur s’exprimer, en étant simplement avec ce qui se passe, nous permettons à l’intelligence émotionnelle active en nous de créer un mouvement de transformation naturelle… Un peu comme un ostéopathe qui crée des mouvements durant la séance pour mieux laisser le corps se rééquilibrer dans les jours qui suivent !

L’émotion, c’est le mouvement initié par un message de notre inconscient. Lorsque nous laissons ce mouvement s’exprimer, il nous transforme naturellement. Avec la complicité de notre intelligence active, il renforce notre qualité d’écoute, d’acceptation et de confiance.

Concrètement, comment faire appel à l’intelligence émotionnelle ?

Nos recherches nous ont poussés à chercher des outils qui facilitent cette conscience de soi, préalable indispensable à l’intelligence émotionnelle, et mieux encore, à l’intelligence du cœur…

Pour toutes les raisons exposées précédemment, nous avons mis au point des protocoles neurosensoriels. Nous les avons testés depuis plusieurs années, ça marche, et c’est rapide !

Nous avons vu qu’un outil comme le travail avec la respiration, base fondamentale des techniques de méditation, voit son efficacité décuplée dès lors qu’on y ajoute de la neuro-sensorialité…

Comment se former à l’intelligence émotionnelle ?

En réponse à toutes ces problématiques, nous avons créé la formation de Praticien à l’Approche Neurosensorielle. L’objectif ? Découvrir les protocoles essentiels de l’intelligence émotionnelle, de la prise de conscience de soi, et bien plus encore…

Au plaisir de la suite !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu