En quoi le profil d’équipe favorise l’intelligence collective ?

DISC & Intelligence Émotionnelle
« L'intelligence collective est l'art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l'efficacité collaborative. » En quoi le profil d'équipe y contribue-t-il ?
DISC & Intelligence Émotionnelle
« L'intelligence collective est l'art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l'efficacité collaborative. » En quoi le profil d'équipe y contribue-t-il ?

Qu’est-ce que l’intelligence collective ?

« L’intelligence collective est l’art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l’efficacité collaborative. » 

Pierre Levy, philosophe et chercheur en sciences de l’information et de la communication.

En d’autres mots, l’intelligence collective donne ce pouvoir intellectuel à un groupe d’aller encore plus loin dans sa créativité, son efficacité, sa capacité à réaliser des tâches complexes et à apporter des solutions ou des alternatives à des problématiques rencontrées.

Cela implique, pour la communauté, de s’engager à partager, communiquer, interagir, respecter les règles communes, accepter la diversité des profils individuels qui l’entourent et en tirer parti pour construire un collectif fort et performant ! 

Et c’est par la connaissance, de l’autre, que vient la compréhension puis la tolérance et l’acceptation. 

C’est dans cette logique que des outils comme le DISC sont aujourd’hui très utilisés en entreprise. Pour favoriser la prise de conscience de nos différences et ainsi faciliter la fluidité des échanges et booster la réflexion collective.

Le profil d’équipe DISC pour aborder l’intelligence collective en entreprise

Chaque individu a des priorités qui sont différentes. Basé sur la méthode de William Marston, le DISC permet de dresser un profil d’équipe décrivant différents styles de communication et de comportement sur la base de 4 grands styles de personnalités : 

  • Le style Dominant-rouge est tourné vers l’objectif à atteindre et par le résultat final. Il aime initier l’action.
  • Le style Influent-jaune est direct et ouvert. Ses actions et décisions sont plutôt spontanées.
  • Le style Stable-vert est emphatique. Il réfléchit avant d’agir et est à l’écoute des autres.
  • Le style Conforme-bleu est réservé, perfectionniste et pointilleux. Il est préoccupé par le fait de trouver la meilleure solution à un problème.

Le profil d’équipe sert alors de base de travail pour un meilleur fonctionnement collectif. Il met en lumière les points de force et les potentiels à développer au sein du groupe pour être efficace dans l’exécution de ses missions. Il révèle de manière détaillée les points d’améliorations envisageables en matière de communication, de formation et de compétences à acquérir ou à intégrer. Et permet à un manager d’identifier les styles de management à employer et les outils à mettre en oeuvre pour motiver chacun des membres de son équipe.

Trouver sa place et être efficace en collectif lorsque les différences comportementales sont importantes

1608201484032 2 1
Stéphanie MARTINACHE-WUILMET

Coach certifiée DISC, Stéphanie Martinache-Wuilmet forme des animateurs de groupes de co-développement et intervient auprès d’équipes souhaitant établir ou renforcer un lien pour mieux travailler ensemble. Elle nous partage son approche optimiste et constructive de l’utilisation du profil d’équipe pour booster l’intelligence collective :

« Connaitre son propre profil DISC est une première étape dans l’application de l’intelligence collective. Connaitre celui des autres donne toute son ampleur au processus. 

Ce que l’on cherche dans le rapport d’équipe c’est à appréhender et apaiser les relations sociales au sein d’un groupe. Le fait d’éclairer les collaborateurs sur leur comportement individuel et de partager le profil d’équipe en débriefing, leur permet de comprendre en quoi chacun peut apporter une pierre à l’édifice du collectif.

Par exemple les profils -C-(bleu), ont souvent du mal à envisager le travail collaboratif avec un profil -I-(jaune). Parce qu’ils les trouvent parfois un peu désinvoltes ou brouillons. Dès lors qu’ils comprennent, grâce au DISC et au profil d’équipe, que les « jaunes » ont cette capacité à appréhender une problématique de manière plus globale et donc de regarder le problème sous un autre angle qu’eux, qui en tant que bleus sont très dans le détail, […] ils vont plus facilement aller s’appuyer sur cette ressource-là pour développer l’intelligence du groupe. 

C’est souvent l’incompréhension des réactions de l’autre qui pousse au jugement ou la critique. Les relations au quotidien sont alors dégradées. Dans le meilleur des cas c’est l’indifférence. Dans le pire, le conflit ouvert. Le profil d’équipe permet de créer du lien lors de l’intégration de nouveaux arrivants, ou de retrouver du lien dans une situation de blocage. »

Mieux comprendre les autres pour une meilleure efficacité collective

Une fois le profil établi, les individus vont savoir identifier les 2 ou 3 personnes avec lesquelles ils ont intérêt à former un binôme pour améliorer leur performance dans l’accomplissement de leurs tâches. De son côté, le manager va être en mesure de composer des équipes efficaces en identifiant et en diversifiant les profils sur un projet. 

« Tout l’enjeu du DISC est d’aider chaque individu à identifier le côté lumineux de l’autre pour que chacun soit dans sa zone de confort tout en étant challengé par la diversité des profils qui l’entourent. Pour qu’ensemble le travail effectué soit plus efficient, avec un meilleur rapport résultat collectif / énergie individuelle. » Stéphanie Martinache-Wuilmet.

Mieux se connaitre pour une meilleure conscience de sa valeur au sein de l’équipe

Le DISC a aussi prouvé son efficacité dans les relations entre les membres d’un Co Dir. Ils ont tous un rôle bien défini dans l’entreprise et ne se réunissent qu’à des moments de prises de décisions stratégiques collectives. C’est à ce moment-là qu’il est important que chaque membre soit conscient du profil comportemental de l’autre pour prendre des décisions effectives et cohérentes pour le bien du collectif et non de l’individu. 

A contrario, il est aussi important de faire attention à ne pas renier son profil naturel individuel pour essayer de se calquer sur un profil qui n’est pas le sien. 

« Il y a quelques mois j’ai encadré un Co Dir où tous les membres avaient « abandonné » leur « couleur » pour s’adapter au directeur qui avait un profil -I-(jaune). Dans ce cas de figure l’intelligence collective est en danger. La plupart des membres aux profils -D-(rouge) ou C-(bleu), se détachaient des traits caractéristiques de leur comportement (consciencieux, meneurs, compétitifs) pour s’adapter au profil -I-(jaune) de leur directeur (chaleureux, enthousiaste et dirigé par ses émotions). Cela au détriment de la rentabilité de l’entreprise qui ne faisait que baisser car les « rouges » avaient mis de côté leur capacité individuelle à emmener les autres vers l’efficacité et la rentabilité. Le rapport de profil leur a fait un électrochoc. Ils ne s’étaient pas du tout aperçus de leur dérive avant cette intervention. D’où l’importance de bien se connaitre soi-même avant d’aller à la découverte de l’autre. » Stéphanie Martinache-Wuilmet.

Développer et manager l’intelligence collective de son équipe

L’intelligence collective est utilisée depuis toujours par les entreprises puisqu’il s’agit de s’entourer de diverses compétences/connaissances et de les ajuster de manière optimale dans un objectif commun. Or les compétences liées au savoir-être ont mis du temps à avoir leur place en entreprise. Comprendre son fonctionnement et celui de ses collaborateurs en profondeur est essentiel pour mutualiser les forces de chacun et travailler de manière plus efficace. Le savoir-faire à lui seul ne suffit pas pour atteindre l’intelligence collective. 

Le profil d’équipe permet de transformer sa posture managériale et d’amorcer des synergies collectives vertueuses où chacun se sent engagé.

Se sentant écoutés et pris en considération pour ce qu’ils peuvent apporter, les individus sont davantage impliqués non seulement dans les missions qui leur sont attribuées, mais aussi dans la dynamique stratégique globale de l’entreprise.

« L’indispensable prérequis c’est de développer la curiosité de l’autre : le comprendre, explorer ses modes de fonctionnement sans a priori, comme un ethnologue. C’est à cette condition et seulement à cette condition que la compréhension conduira à la tolérance, à la complicité et au plaisir d’être et de travailler ensemble au quotidien. Le bonheur au travail, ça se cultive tous les jours ! »

Stéphanie MARTINACHE-WUILMET
Partagez !

La publication a un commentaire

  1. Thonard

    bel article assez complet moi qui pratique et enseigne beaucoup l’intelligence collective et la collaboration générative , je m’y retrouve bien
    bravo Steph
    André

Laisser un commentaire